Psy
Les hormones de l’amour

Les hormones de l’amour

La science montre que les hormones guident nos fonctionnements intimes, de la première rencontre à la fidélité dans le couple.

L’amour est un processus si complexe et merveilleux, qu’il est difficile d’imaginer que la physiologie hormonale et neuroscientifique puissent le décrire et l’expliquer. Et pourtant, dès le premier regard, puis tout au long d’une relation amoureuse, l’organisme sécrète des hormones qui vont guider un couple au travers des méandres de l’amour.

L’attirance biologique

L’attirance entre un homme et une femme, se fait par des petites molécules sécrétées par les aisselles et les parties génitales: les phéromones. L’homme produit de l’androsténol et de la spermine par la sueur et la femme produit de la copuline. Ces phéromones, de puissants messages de désir, étant inodores, sont captées par le second système olfactif: l’organe voméronasal.

Selon les compatibilités, ces phéromones peuvent avoir une action attractive ou répulsive: la science montre que nous sommes attirés par les personnes qui ont le patrimoine génétique le plus opposé du notre. C’est-à-dire que si vous appréciez les odeurs corporelles de votre conjoint, vous avez fait, sans le savoir, une alliance avec la nature. Cette attirance biologique constitue la base d’une bonne et durable communion dans un couple.

PEA: Phénylethyl alanine

L’état amoureux déclenche immédiatement une sécrétion de PEA dans le cerveau. Cette hormone procure la satisfaction d’aimer et d’être aimé. Le PEA est une amphétamine aux effets euphorisants et dynamisants. Il permet de percevoir l’autre sous son plus beau côté, et ainsi, de lui donner le meilleur de soi-même, comme si tous les défauts étaient gommés.

Cette hormone fait donc perdre toute objectivité: ce n’est pas l’autre qui se montre sous son meilleur jour, mais nous qui le voyons sous son bon côté. Quand le cerveau cesse de produire cette hormone, il est alors possible de croire que l’autre vous a manipulé. Cependant, avoir vu les choses les plus belles de son partenaire donne plus de chances à la relation.

La dopamine

Pour compenser l’absence du PEA, le cerveau prend le relais et sécrète de la dopamine. Cette hormone donne envie d’actions et favorise les comportements vitaux comme la faim, la soif et la sexualité. La dopamine permet alors la construction d’une relation de couple, grâce aux plaisirs procurés par de bonnes expériences.

Malheureusement, les effets du PEA et de la dopamine ne sont que temporaires. Leur absence peut provoquer le manque, l’amertume et l’envie de courir vers d’autres relations. C’est pourquoi la nature nous fait cadeau de l’ocytocine.

L’ocytocine

C’est l’hormone de l’attachement amoureux, de la fidélité. La sécrétion par l’hypophyse de cette hormone, est stimulée par le contact physique, les caresses, et surtout par l’orgasme.

L’ocytocine est aussi une des hormones les plus importantes de la grossesse. Elle assure la tonicité de l’utérus, puis déclenche les contractions et l’accouchement, grâce à une forte augmentation de son taux. L’ocytocine permet également l’éjection du lait, le temps de l’allaitement du nourrisson.

A l’adolescence ou a l’âge adulte, la production d’ocytocine réactive le bien être ressenti par le fœtus pendant la grossesse, et contribue à la sensation de bonheur et au développement de l’amour. Cependant, si la grossesse fut difficile, pour diverses raisons, le fœtus peut avoir accumulé de mauvaises mémoires, et, plus tard, cela peut mener à la peur du contact et à la phobie de l’attachement.

Les endorphines

Les endorphines prennent le relais des hormones précédentes. Elles sont comme une récompense du cerveau pour toutes les réussites accumulées dans la relation amoureuse. Elles donnent un sentiment de bien être et soulagent la souffrance et l’anxiété. Ce bien être entretient une relation affective que l’on ne veut alors pas interrompre. Grâce aux endorphines, l’attachement et le bonheur de vivre ensemble, peuvent durer des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.