Bien être
Ayurveda : une médecine indienne saine

Ayurveda : une médecine indienne saine

Connaissez-vous l’Ayurveda ? Un nom un peu barbare… Pourtant, il n y a rien de guerrier. Voilà une médecine indienne, non conventionnelle. Très complète, elle comprend divers massages, mais également des soins à base de plantes alliés à une alimentation particulière.

Vieille médecine

Cette médecine s’appuie sur les principes d’un texte fondateur très vieux : le Charaka samhita. Il a été conçu et rédigé au 6ème siècle par Chakrapanidatta. Mais il existerait d’autres écrits (l’Atharva Véda) qui présentent cette médecine sous un autre angle. A ses origines, elle permettait la guérison par la voix. Depuis, grâce à différentes influences, bouddhiques, asiatiques et européennes, l’Ayurveda s’est enrichie de nombreux autres axes de soin.

Un peu de tout…

Mais c’est plus une médecine préventive. Elle ne soigne pas vraiment. Selon elle, une bonne hygiène de vie permettrait de restaurer l’harmonie de l’homme avec son environnement. Ainsi, elle met l’accent sur l’équilibre de l’homme en prônant la modération dans tout : l’alimentation, le sommeil, la sexualité ou la prise de médicaments.

Hygiène alimentaire

La diététique est aussi primordiale dans cette médecine indienne. Elle donne une liste d’aliments reconnus, selon elle, bons pour la santé. Mais elle tient compte de leur mode de préparation. Evidemment, les légumes et les épices sont recommandés dans la cuisine Ayurvédique. Par contre, les matières animales ne sont pas prônées, mais pas complètement interdites non plus. La seule matière grasse autorisée est le ghee (une sorte de beurre clarifié).

Et 1, et 2, et 3 recettes

Voilà trois recettes bonnes pour nos papilles mais aussi pour le corps. En fait, elles ne sont pas réalisées au hasard, mais construites pour équilibrer les trois doshas. Les doshas sont les trois « humeurs » que nous pouvons éprouver : le vent, l’esprit et l’air. Chacune représente une force divine. Selon la croyance ayurvédique, si les 3 doshas sont équilibrés, le corps peut alors fonctionner normalement.

Une entrée : Shak de poireaux ?

Le poireau est un légume rare en Inde. C’est aussi très fade pour notre palais. Dans cette recette, les épices ajoutées donnent aux poireaux un goût subtil et piquant qui rehausse leur saveur.

Un plat : Khitcheri ?

Ce plat consiste en un mélange de céréales et de légumineuses. Une recette qui constitue un plat complet grâce à son astucieuse combinaison de protéines végétales.

Un dessert : Meetha cheela ?

C’est une sorte de crêpe aromatisée à la rose. Voilà un dessert de saison délicieux et très apprécié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.