Exercice anti stress : mouvements de relaxation et de détente

balle, balle anti stress, émotion

Quand le rythme imposé par la société devient trop élevé et que le stress domine sur le bien-être, des exercices de relaxation ne sont pas superflus.

 

Parfois, la vie impose un rythme que le corps et l’esprit ont bien du mal à suivre et quand les moments pour prendre soin de soi sont rares, un manque d’énergie peut apparaître et une certaine lassitude s’installer progressivement. Des petits exercices de relaxation permettent un regain d’énergie en évacuant le stress accumulé au fil du temps. Il est possible de retrouver une bonne santé physique ainsi qu’un bon équilibre mental en prenant quelques minutes de détente et de relaxation.

Phase hypnagogique

L’état hypnagogique est un état de conscience situé entre celui de veille et celui de sommeil. Cette phase privilégiée où se mélangent conscient et inconscient, est particulièrement bénéfique pour dialoguer avec soi-même, pour éveiller la créativité, pour le lâcher prise.

Cet exercice de relaxation et de lâcher prise consiste à entrer dans la phase hypnagogique, c’est-à-dire dans le 1er stade des phases du sommeil: la somnolence. L’état hypnagogique est caractérisé par une réduction de la vigilance, du tonus musculaire et de la fréquence cardiaque. Il procure une sensation de bien-être, de détente et de relâchement, favorable pour s’endormir. Cependant, pour mener à bien cet exercice, sombrer dans le sommeil est exclu. Il est important de prolonger cette phase hypnagogique en s’empêchant délibérément de s’endormir. Ce petit exercice demande donc un certain entrainement pour savoir identifier cet état et pouvoir le prolonger à souhait.

Méthode de relaxation

Afin de profiter au maximum des effets bénéfiques de la relaxation, l’idéal est de choisir un moment de la journée où vous vous sentez fatigué, où vous avez besoin de vous reposer. Cet exercice de lâcher prise peut aisément remplacer la sieste et procurer une sensation de repos parfois meilleure que si vous aviez réellement dormi.

Installez-vous dans un fauteuil ou allongez-vous dans la position la plus confortable possible. Vous pouvez vous détendre en prenant de grandes inspirations par le nez, puis souffler lentement par la bouche. Prenez alors conscience de votre corps, de son poids, de ses points de contact avec le fauteuil ou le lit, puis relâcher petit à petit tous vos muscles, des pieds jusqu’à la tête. L’état de détente propice à une bonne relaxation est atteint lorsque vous vous sentez totalement relâché, que votre front est lisse, sans ride. Parfois, les lèvres peuvent légèrement s’entrouvrir. Vous allez entrer dans la phase hypnagogique, l’exercice de relaxation peut alors commencer.

Le lâcher prise

La première étape de la relaxation consiste à prendre conscience de l’état hypnagogique. C’est pourquoi, il est souvent nécessaire de s’entrainer plusieurs fois au cours d’une même semaine, afin de reconnaitre et d’apprécier cet état. Les pensées s’évadent et le monde rationnel est peu à peu remplacé par celui de l’imaginaire et de l’émotionnel. La seconde étape consiste alors à associer les impressions ressenties durant cette phase hypnagogique pour pouvoir plus facilement la repérer lors des prochaines relaxations. La troisième étape a pour objet de faire durer la phase hypnagogique autant que vous le pouvez ou que vous le voulez.

Pour être efficace, la relaxation demande un certain lâcher prise. En effet, l’état hypnagogique fait monter en vous des images parfois étranges, des sons, des sensations, des émotions… Il s’agit de votre inconscient qui tente de communiquer avec votre conscient, d’où l’intérêt de prolonger cet état, sans plonger dans le sommeil : les bienfaits de la relaxation sont le fruit de ce dialogue entre plusieurs parties de vous-même. Le travail de lâcher prise est important car votre conscient, votre mental et votre côté rationnel ne peuvent comprendre le monde imaginaire et sont donc susceptibles de saboter le dialogue de l’inconscient vers le conscient. Lâcher prise, c’est être en mesure d’accepter ce qui vient (images, sensations, émotions) et de le « laisser couler » en vous, à son rythme, même si vous ne le comprenez pas. Vous pourrez alors prêter attention à l’œuvre qui se compose devant vous tel un artiste qui compose une mélodie et se laisser bercer entre inspiration et création.

Pour aller plus loin

Quand vous serez bien exercé jusqu’à vivre facilement cet état, vous pourrez lui en demander plus. Il vous sera possible de pendre part consciemment à la création de l’œuvre que propose votre inconscient. C’est la partie créatrice en vous qui travaille à votre bien-être en libérant des tensions accumulées au quotidien. Vous pourrez également exprimer vos aspirations profondes et atteindre un niveau spirituel de conscience. Des solutions à certains problèmes pourront venir à vous comme une révélation, dans un état de détente et de relaxation qui fait face à toutes les angoisses et tous les stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *