Conseils
L’acné : Causes, traitements et remèdes grand mère

L’acné : Causes, traitements et remèdes grand mère

L’acné est le drame d’un grand nombre de jeunes. A l’aspect inesthétique des lésions s’ajoute confusément un sentiment de honte. Et il suffit parfois d’un geste maladroit pour que quelques mauvais boutons se transforment en véritable éruption.

Les boutons et les lésions de l’acné font généralement leur apparition à la puberté, à un âge où les jeunes sont très soucieux de leur apparence. S’ils se concentrent souvent sur le visage, ils peuvent aussi apparaître sur la poitrine, les épaules et le dos. Les causes sont encore mal connues, mais il est certain que l’hérédité, les variations hormonales, l’hygiène et l’alimentation ont leur part de responsabilité.

D’où vient l’acné ?

Le théâtre où se développe l’acné, c’est la peau bien sûr et, plus précisément, les follicules pilo-sébacés : ces pores d’où sortent les poils et auxquels sont annexées les glandes sébacées. Le rôle de ces glandes est de sécréter une substance grasse, le sébum, qui est chargé de protéger et de lubrifier la peau. Or, durant l’adolescence, cette sécrétion est beaucoup plus importante, en raison de la production d’hormones mâles par l’organisme.

Résultat : les pores se bouchent, empêchant le sébum de s’évacuer. Apparaissent alors les points noirs, ou comédons, qui vont bientôt laisser la place à des lésions inflammatoires. A ce stage, l’acné peut encore être traité pour éviter que ces lésions ne dégénèrent en abcès, mais il faut faire preuve de patience et de persévérance. Avant toute chose, sachez que l’acné n’est pas une maladie infectieuse avec un germe responsable : il n’y a donc aucun risque de contagion.

Le sébum est une sécrétion grasse, produite par les glandes sébacées, qui joue le rôle de lubrifiant naturel de la peau. Sécrété en trop grande quantité, il provoque l’inflammation des glandes sébacées et l’apparition de points noirs et de boutons. Il arrive que les glandes bloquées s’infectent , pus et sébum s’accumulent sous la peau, formant des pustules et des kystes qui pourront laisser des cicatrices.

On sait que la variation du taux hormonaux, chez l’adolescent, joue un rôle important dans l’apparition de l’acné. Il semble que les androgènes, produits en grande quantité lors de la puberté, aient une influence sur la sécrétion du sébum. La gravité de l’acné peut varier d’une semaine à l’autre, en fonction des fluctuations hormonales, et certaines femmes constatent une détérioration de l’état de leur peau juste avant leur règles. Le problème disparaît généralement à l’âge adulte.

Le traitement de l’acné

Malgré ce caractère bénin, il est recommandé, dès l’apparition des premiers boutons, de consulter un médecin et de lui faire confiance. Car il est reconnu que le succès ou l’échec des traitements contre l’acné ont souvent une forte implication psychologique.

Dans la plupart des cas, les antibiotiques prescrits à faibles doses constitueront la base du traitement, soit par voie orale, soit en application journalières directement sur les lésions. En cas d’intolérance ou de refus de la part du patient, on a recours aux anti-inflammatoires appliqués également en lotion et associés à des dérivés de la vitamine A.

Pour les adolescentes, certains médecins peuvent prescrire la pilule qui, par sa composition anti-androgène, permet de lutter contre les effets de la glande sébacée. Il faut savoir que toutes les pilules n’ont pas cette propriété de lutter contre les effets des glandes.

Acné : Les remèdes de grand-mère

Que votre acné soit ou non juvénile, il existe de nombreux moyens d’en limiter les effets, à défaut d’en faire disparaître les causes. Veillez tout d’abord à rééquilibrer votre alimentation : moins de charcuterie et de sucre et plus de légumes, en particulier du navet (de préférence cru) et du chou, tous deux riches en vitamine A dont la peau a besoin. Mangez également du persil, du cresson, des radis et des tomates.

Pour lutter contre les lésions elles-mêmes, appliquez matin et soir des compresses d’eau tiède dans laquelle vous aurez fait bouillir 30 g de plantain. Attention ! Cette décoction devra être refaite chaque jour, car elle s’altère rapidement en milieu ambiant.

On recommande également d’éviter toute exposition prolongée au soleil car, si dans un premier temps les rayons ultraviolets font disparaître les lésions inflammatoires, au bout de quelques jours, les points noirs s’enkystent profondément, ravivant les poussées d’acné. A ce sujet, il faut rappeler qu’un point noir ne doit jamais être pressé, car c’est de cette manière qu’apparaissent des lésions souvent irréversibles. En revanche, on peut assouplir la peau par des séances de sauna (ou par une exposition du visage au-dessus d’un bol d’eau chaude) et se nettoyer ensuite très doucement la peau avec de l’alcool iodé à 1 %. Comme pour la couperose, les masques d’argile verte appliqués durant 20 à 30 minutes chaque soir sont également conseiller.

Conseils des thérapeutes

Naturopathie

À faire vous-même : La peau doit être en permanence d’une propreté rigoureuse. Lavez-vous le visage fréquemment (jusqu’à cinq fois par jour). Utilisez des laits de toilette très doux, à base d’éléments naturels ou de plantes, plutôt que ds préparations chimiques plus agressives. Si vous préférez vous en tenir au savon, choisissez un savon doux, non parfumé. Après vous être lavé, appliquez pendant deux minutes un linge chaud sur votre visage, puis aspergez-vous d’eau froide avant de vous passer un coton imbibé d’hamamélis. Répétez l’opération autant de fois qu’il sera nécessaire et songez à utiliser chaque fois une serviette ou un linge propre afin d’éviter la propagation de l’infection.

Les femmes devront éviter d’abuser du maquillage, même si l’usage de produits légers, non gras, ne saurait avoir de contre-indications. Débarrassez chaque soit votre visage de toute trace de maquillage à l’aide d’un lait nettoyant naturel. Utilisez ensuite un tonique et, si votre peau vous parait sèche, un produit hydratant. La plupart des magasins de produits naturels offrent un choix de cosmétiques naturels; certains peuvent même être confectionnées artisanalement. Fabriquez-vous par exemple un tonique efficace et peu coûteux en mélangeant à parts égales de l’eau de rose et de l’eau hamamélis.

Parmi les autres amis de la peau, on citera l’ail, qui, mis en contact direct avec les boutons, agit comme un antibiotique naturel. Un onguent à base de propolis (gomme rougeâtre recueillit par les abeilles) pourra être appliqué sur le visage plusieurs fois par jour. Un massage vigoureux à l’aide d’une éponge végétale ou d’une serviette sèche stimulera la circulation au niveau des épaules, de la poitrine, et du dos. La pratique régulière d’exercices physiques en plein air aura également des effets bénéfiques sur votre peau.

Consultation :Les praticiens considèrent généralement l’acné comme l’expression secondaire d’un trouble ou d’un déséquilibre plus profonds. Au travers des éruptions cutanées, l’organisme essaie de se débarrasser d’impuretés que les moyens d’élimination habituels, surchargés, ne sont plus en mesure d’évacuer. Les traitements de l’acné sont généralement longs et doivent avant tout aider l’organisme à se purifier.

Votre thérapeute pourra vous conseiller un régime destiné à fortifier votre organisme contre les agents infectieux ou à rétablir votre équilibre hormonal, riche en produits complets (céréales, fruits et légumes frais) et dont seront absents les aliments gras ou raffinés comme les fromages, les viandes grasses, les gâteaux, le plain banc et les sucreries.

Les légumes seront mangés crus ou à peine cuits, les hautes températures détruisant une grande partie des vitamines et des enzymes. La viande sera grillée, cuite à la vapeur ou au four, plutôt que rôtie ou poêlée. On remplacera le chocolat par de la caroube et le lait entier par du lait écrémé. Vitamine A et zinc pourront être prescrits comme compléments diététiques de votre alimentation.

Phytothérapie

À faire vous-même : Voici trois préparations antiinflammatoires et antiseptiques pour nettoyer la peau.

 

  • Souci Mélangez une cuillère à café de teinture de Calendula (disponible dans les maisons de diététique ou fabriquée artisanalement) dans un verre d’eau.
  • Camomille en décoction Jetez une cuillerée à café de fleurs de camomille séchées, ou un sac d’infusion de camomille, dans l’équivalent d’une tasse d’eau, couvrez, laissez frémir dix minutes.
  • Achillée, sureau ou lavande Versez une tasse d’eau bouillante sur une poignée de fleurs fraîches ou séchées, couvrez et laissez infuser dix minutes.

Imbibez un coton de la solution obtenue et tamponnez les régions concernées. Ces préparations peuvent également être utilisées en compresses.

 

Certains thérapeutes recommandent les bains de vapeur faciaux pour lutter contre l’inflammation ou l’infection de la peau acnéique. Versez une casserole d’eau bouillante sur une poignée de fleurs de camomille (que vous remplacerez par des feuilles de sauge ou des fleurs de limette si vous recherchez un effet détoxication, ou par de la lavande pour favoriser la cicatrisation). Placez le bol sur une table et installez-vous de façon que votre visage se trouve au-dessus du récipient , puis recouvrez votre visage et le bol d’un linge. Les bains de vapeur faciaux ne doivent pas dépasser quinze minutes. Prenez gade de ne pas renverser le bol, ou de vous brûler, et interrompez votre séance à la moindre sensation désagréable. Appliquez ensuite un tonique sur votre peau pour en resserrer le spores.

Consultation : Afin de permettre à l’organisme d’éliminer ses toxines, le phytothérapeute pourra faire à chacun de ses patients une prescription personnalisée, utilisant des feuilles de bardane, d’artichaut ou de grande éclaire, des fleurs de sauge, des fleurs et des racines de guimauve. Pour les femmes, des plantes telles que l’agnus-castus ou le vératre pourront être prescrites en vue de régulariser le système hormonal. N’utilisez pas ces herbes sans l’avis d’un thérapeute !

Autres traitements alternatifs

Sels de Schuessler

Calcarea sulfurata sera prescrit pour les poussées d’acné de l’adolescence. Prenez quatre granules toutes les heures pendant deux jours, puis quatre granules quatre fois par jour jusqu’à ce que l’état de votre peau s’améliore, généralement au bout de quinze jours, trois semaines.

Aromathérapie

Baignez la peau avec de l’eau distillée contenant six gouttes d’huile essentielle (deux gouttes de lavande, deux de genièvre, et deux de cajeput). Remuez bien, car les huiles essentielles se mélangent mal à l’eau. Appliquez ensuite une huile végétale, ou une lotion non grasse contenant l’une ou la totalité de ces huiles, utilisez un total de vingt gouttes pour 60 ml d’eau. On dit qu’appliquée directement sur les lésions à l’aide d’un petit coton l’huile essentielle de feuilles de thé enraye l’infection.

Homéopathie

Les homéopathes recommandent Kalium bichromicum pour les acnés chroniques, et Sulfur en cas de pustules; Psorinum est indiqué dans le cas d’infections graves accompagnées de démangeaisons.

Le point de vue de la médecine orthodoxe

Certains médecins ne manqueront pas, à l’instar des praticiens des médecines douces, de conseiller un changement des habitudes alimentaires, en particulier la suppression des matières grasses. Mais il en est d’autres qui pensent que l’alimentation a une influence infime, voire nulle, sur l’acné, et les recherches scientifiques n’ont pu jusqu’à présent prouver que certaines habitudes alimentaires étaient susceptibles de favoriser l’apparition ou le développement de l’acné.

On trouve en pharmacie toutes sortes de produits contre l’acné, parmi lesquels on citera Aberel, Eclaran, Panogel. Votre médecin pourra vous prescrire une crème antibiotique comme Erythrogel, Antibio-abéral. Les cas les plus sérieux feront l’objet d’un traitement antibiotique (Minocine, Erythrocine ou Bactrim) de six mois.

Évitez d’utiliser une lampe à bronzer, ou de vous exposer longuement au soleil sans demander l’avis de votre médecin.

Autres remèdes à base de plantes

Pour fabriquer une lotion antiseptique pour les furoncles percés

Il est toujours déconseillé de percer un furoncle. Mais si vous n’avez pu résister à la tentation, limitez l »infection en vous lavant le visage avec une lotion que vous aurez obtenue en diluant une cuillerée à café de teinture de Calendula officinalis (disponible en pharmacie ou dans les magasins de diététique) dans un verre d’eau froide.

Pour faire mûrir les pustules

Fabriquez une pâte au moyen d’une cuillerée à café de poudre de racine de guimauve, ou d’orme, et d’eau chaude. Étalez-la sur votre visage et gardez-la vingt minutes. Rincez à l’aide d’une infusion de consoude.

Pour cicatriser un épiderme abîmer

L’infusion de consoude constitue également une excellente lotion pour le visage et la consoude sous toutes ses formes favorisera la cicatrisation et le renouvellement des tissus.

Pour améliorer la circulation et désinfecter

Mettez du jus de citron sur les boutons.

Pour nettoyer la peau de l’intérieur

Consommez de l’échinacée, de l’ortie, des racines de pissenlit sous forme d’infusion, de comprimés ou encore d’extraits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *